Et ça continue!

Lorsqu’on se lance dans un projet, il est important d’avoir très vite des résultats. Et pour ma part, il fallait que la jeep ressemble le plus vite possible à une M201 SAHARA. Je me suis donc concentré dès le début sur les éléments marquants des sahariennes, à savoir, le coffre à outil, le préfiltre à air, le phare de recherche… Mais à force de se concentrer sur les gros éléments, on en oublie vite les détails. Et donc, j’avais laissé plein de petites choses non terminées, le genre de petits boulots très « chronophage » et que l’on reporte toujours au lendemain. Le confinement actuel me permet de finaliser de nombreux points ouverts.

Tout d’abord le phare de recherche et les essuie-glaces. Dans les M201 SAHARA, un boitier avec 2 interrupteurs est placé sur le pare-brise. Mais ce boitier décale le point de connexion au circuit électrique et je n’avais plus de contact avec le tableau de bord. Résultat, plus d’essuie-glace, et un beau phare de recherche ne s’allumant pas. J’ai donc démonté tout le système de connexion pour le rénover.

Le point de contact mobile dont le ressort était cassé. L’épaisseur de la tôle du boitier décale le contact qui ne se fait plus avec l’élément du tableau de bord (démonté sur la photo)

Le connecteur supérieur possède un petit ressort intérieur permettant un petit jeu lors de la connexion. Ce ressort était H.S. Afin de la retaper, j’ai dû me débrouiller, car les magasins de ressort sont fermés évidemment, confinement oblige. J’ai donc sacrifié un stylo-bille et j’ai bidouillé le ressort. J’ai également poncé la pièce.

Le connecteur inférieur devant être décalé, j’ai créé un petit support en bois recouvert d’époxy afin de le rendre quasi invisible.

Ajout d’une petit plaque en bois recouverte d’époxy pour « grossir » le contacteur du bas est assurer un bon contact.

J’ai donc enfin pu faire refonctionner les essuie-glaces et mon phare… pendant 30 sec, puisque l’ampoule a sauté après. Je dois acheter une nouvelle ampoule jaune en 24V…

Fixation propre du moteur des essuie-glaces.

Autre petit travail, les chainettes attachant les vis de fixation du coffre à outil. Elles étaient dans une boite dans mon atelier depuis 2 ans… Elles sont maintenant fixées et peintes.

Les chaînettes attendaient dans une boite dans l’atelier et les vis étaient peintes grossièrement…
Le tout est repeint, en espérant que cela ne donne pas un côté trop « apprêté » à la jeep…

Au niveau du tableau de bord, j’ai un peu remis de l’ordre dans mes boutons. En analysant les photos d’époque et la jeep de Tedeschi, il apparait que le bouton pour la pompe électrique est à gauche de l’interrupteur multiple des phares. J’avais à cet endroit un interrupteur pour mes clignotants. Je l’ai placé plus bas afin d’avoir la pompe à essence au bon endroit. Enfin, il me manquait le bouton inverseur des phares. J’en avais acheté un il y a quelques mois (années ??). Il est maintenant placé, mais pas encore connecté.

L’interrupteur de la pompe à essence est placé à sa bonne place à gauche du bouton des phares. Rajout de l’inverseur des phares qui n’est pas encore connecté.

Enfin, suite des travaux avec la finalisation du collecteur. J’ai d’abord vérifié les étanchéités des connexions et j’ai mis de l’essence dans le réservoir secondaire qui lui était déjà connecté au collecteur. Cela m’a permis de faire un test de fonctionnement du moteur sur le nouveau circuit d’essence, avec le filtre placé sous l’aile avant droite.

Montage final du collecteur et des carters de protection. Le tout est repeint, accentuant encore le côté « apprêté » de la jeep…
Le filtre à essence est placé sous l’aile comme sur certaines jeeps du 3e GT.

Le test étant positif, j’ai décidé de brancher le réservoir principal sur le collecteur. J’ai transféré l’essence dans le réservoir de réserve. Ensuite, une fois le réservoir vide, j’ai débranché la sortie et j’ai connecté une nouvelle tubulure vers le collecteur. Le test fut également positif.

La pompe à essence mécanique avant son branchement sur le nouveau circuit d’essence

J’ai également fait des essais de la pompe à essence électrique qui en revanche n’est pas encore connectée au carbu. Un petit test de débit me donne 1 litre d’essence par 4 minutes.

Voilà, ça confine, donc ça avance et cette fois-ci je paraphraserai Geluck :

 » Un groupe de loups, c’est une horde. Un groupe de vaches, c’est un troupeau. Un groupe d’hommes, c’est souvent une bande de confinés. « 

Sur ce, A+ et surtout

RESTEZ CHEZ VOUS

Big One

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *