Durites

Voilà, je m’y remets! J’ai plus ou moins pris en main la structure du nouveau blog et donc je me relance dans les comptes-rendus de ma rénovation. Et pour cet article je vais aborder les travaux que j’ai pu effectuer pendant les vacances. Rien de très spectaculaire, mais ça avance gentiment.

Fin juin, j’avais travaillé sur le circuit d’essence: percement de la caisse, placement du collecteur et du boitier de commande des réservoirs, placement du filtre à essence de la pompe électrique. Par contre, les différents éléments n’étaient pas connectés ensemble.

J’ai beaucoup réfléchi à comment effectuer ces connexions. Les jeeps utilisent des tubulures rigides en métal pour relier les différents éléments du circuit. Mais je pense que le circuit d’essence des M201 SAHARA était différent. Pour ce faire, je me base d’abord sur les spécifications des jeeps ayant inspiré les M201 SAHARA, à savoir les Hotchkiss JH101 en version SAHARA, comme on peut en voir sur le site de JLM201. Dans leurs spécifications, il est renseigné que la tubulure par défaut est remplacée par des tuyaux de la marque TOULLEC, et il est précisé très souple. Cela sous-entend une tuyauterie en caoutchouc, et cela a du sens car le caoutchouc est un isolant thermique. Le carburant dans les conduites est donc moins chauffé par les éléments extérieurs, ce qui diminue le phénomène de Vapor Lock.

Mais quid des M201 SAHARA? Dans le catalogue des pièces détachées des jeeps de l’Armée Française (MAT 3310), j’ai trouvé ma réponse. Une différence claire est faite entre les jeeps classiques, équipées de TUBULURE, et les M201 SAHARA, équipées de tuyaux flexibles.

Extrait du MAT 3310 reprenant les pièces du circuit d’essence des M201 SAHARA.

Je pars donc du principe que tout le circuit d’essence est refait en tuyau en caoutchouc. J’en ai donc acheté et j’ai fixé les extrémités de tubulures standards à ces tuyaux flexibles à l’aide de colliers de serrage. Je ne suis pas encore satisfait du résultat, et j’imagine qu’il est loin de ce à quoi devait ressembler un tuyau TOULLEC (si tant est que cette marque et pas une autre fut aussi utilisée pour les M201 SAHARA…) . Par contre, cela m’a permis de commencer à relier le circuit d’essence et de vérifier quelques étanchéités. A terme il faudra que je remplace ces tuyaux par une solution un peu moins bidouillée… Voici donc les résultats de ces travaux.

Connexion du réservoir secondaire
Le collecteur avec les 2 tuyaux partant vers les réservoirs et les 2 sorties vers les circuits mécaniques et électriques
La pompe à essence Autopulse dans son support.
Toutes les connexions du collecteur
Montage et connexion du filtre secondaire
Le carter latéral visant à protéger le filtre est placé.
Et enfin le montage final avec la plaque de protection du collecteur.

Enfin, parallèlement à ces travaux, j’ai connecté ma pompe à essence électrique au circuit 24V de la jeep. Et là, miracle, après 75 ans dans une boite…

CA POMPE!!!!!!!!!!!!

Enfin je termine cet article avec un petit ajout sur la jeep. L’hiver qui s’annonce risque d’être aussi froid que les nuits dans la Tanezrouft, j’ai donc traité préventivement ma jeep…

Sur ce,

A+

Big One

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *