The final TOUCH !!!!!!

Durant ce projet, j’ai toujours essayé d’obtenir une jeep de terrain plutôt qu’une jeep immaculée sortie d’usine. J’ai donc porté mon attention sur les petits détails et modifications opérationnelles afin d’apporter du vécu à ma M201.

Parmi ces modifications, citons par exemple le rétroviseur de Berliet, le filtre à essence sous l’aile avant, sans oublier la réorganisation de tout le lot de bord.

J’apporte aujourd’hui un dernier petit détail, inspiré d’un commentaire sur un forum d’anciens appelés au Sahara et qui touche les problèmes de vapour lock. En effet, malgré les modifications d’usine apportées à la M201 Sahara, consistant pour rappel à la modification du circuit d’essence avec ajout d’une pompe électrique pour suppléer le circuit en cas de vapour lock, les conditions extrêmes dans lesquelles évoluaient les sahariennes rendaient ces pannes assez courantes. Une des astuces des appelés consistait à entourer les canalisations d’essence de tissus. En cas de toussotement de la voiture, ces tissus étaient détrempés afin de refroidir les conduites.

Cela m’a inspiré et j’ai donc emballé mes conduites autour du carbu. Il a fait 29° la semaine passée à Waterloo, en cas de surchauffe, je suis désormais paré.

La tubulure est couverte de tissu que l’on peut mouiller en cas de vapour lock.

En analysant la jeep, je constate que 99% des modifications que je voulais y apporter ont été effectuées. Certes, je regretterai toujours de ne pas avoir fait une reconstruction totale, et quand on ouvre mon capot on distingue la couleur kaki d’origine. Qui sait, un jour peut-être, je referai tout.

Je suis finalement parti d’une sympathique jeep beige à une copie de M201 Sahara totalement fonctionnelle, et je n’en suis pas peu fier.

La jeep achetée en 2000, les marquages sont un peu hétéroclites…
La jeep durant ses premières années, les marquages sont adaptés.
Avant la transformation saharienne, je me suis testé aux marquages du 3ème GST, ce qui historiquement n’était pas très réaliste.
Fin de la métamorphose, tous les éléments des M201 Sahara sont présents et fonctionnels.

Je suis de plus rentré en contact avec d’autres jeepers passionnés, et plus important, j’ai aidé ou inspiré grâce à mes recherches à la rénovation de nouvelles sahariennes.

Une belle rénovation qui vient de s’achever. Le travail est soigné.

Ce message clôture donc les travaux de transformation de la M201 Sahara. Finalement, le confinement aura accéléré ma rénovation. Le blog ne s’arrête pas pour autant, j’ai encore 2 ou 3 petits articles sous le coude.

Je termine cet article avec la petite paraphrase sanitaire du jour :

« Les déconfinés, ça ose tout. C’est même à ça qu’on les reconnaît. « 

A+

Big One

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *