The Holy Grail Quest

Parmi les éléments remarquables du lot de bord de la Jeep, on trouve un compresseur d’appoint de la marque Bavox et du type S2YD.

Qu’elle est son utilité ? Pour rouler dans le sable, il vaut mieux dégonfler ses pneus afin d’avoir une pression de +/- 1,2kg. Cela permet un bien meilleur franchissement.

Par contre dès que l’on sort du sable, pour repasser sur une piste par exemple, la faible pression risque de provoquer un échauffement des pneus et risque de les abimer. Il faut donc les regonfler, d’où le compresseur/gonfleur.

Comment fonctionne-t’il ?

Il faut tout d’abord démonter le coffre à outil se trouvant sur le pare-chocs, puis on peut fixer le compresseur sur la traverse avant du châssis au moyen de 2 boulons, sur une plaque spécialement prévue à cet effet. Mais attention! Le gonfleur est fixé sur une plaque intermédiaire qui elle se fixe sur la plaque soudée sur la traverse. Je pensais initialement que le gonfleur se fixait directement sur le châssis, mais ce n’est pas possible vu que l’axe de passage de l’axe allant vers le moteur (l’encoche ronde sur la photo ci-dessous) n’est pas centrée par rapport aux 2 vis d’attache.

Une prise de force sur le moteur entraine alors le gonfleur qui produit de l’air sous pression (environ 7kg/cm² à 1400 tours/minutes). Pour ce faire, on fait tourner le moteur à un rythme légèrement au-dessus du ralenti grâce à l’accélérateur à main.

Voici la plaque de fixation du compresseur sur le châssis de la Jeep 231 1871 :

On constate à la lecture du mode d’emploi de ce gonfleur, qu’il n’est pas très pratique d’utilisation, et devient à mes yeux totalement inutile dans une zone de conflit. De plus il prend beaucoup de place et pèse lourd.

Je pense clairement qu’ils ont été rapidement débarqués des lots de bord. Il n’en existe en outre aucune photo d’époque. Après la guerre d’Algérie, ils ont peut-être été utilisés par les Groupes de Transports, mais le doute subsiste. La Jeep étant un véhicule avant tout pratique, la contrainte que représente l’utilisation de ce gonfleur le rend vite obsolète.

La question que je me pose également est de savoir si ce compresseur a été utilisé sur d’autres véhicules ou alors a-t’il été construit uniquement pour les Jeep sahariennes.

Lorsque je me suis lancé dans mon projet, je me suis évidemment intéressé à ce compresseur. Malheureusement, sur Internet, je n’ai rien trouvé, ou quasi. Les seules infos disponibles proviennent du site de Jean-Louis Martin, et les seules photos disponibles d’un forum polonais dont voici le printscreen.

Grâce à Slavek, un entrepreneur polonais que je connais, je me suis fait traduire la discussion. En résumé, la personne possédant le gonfleur demande des infos à son sujet. La discussion date de 2007, puis est relancée début 2017 par une personne demandant si ce compresseur existe toujours.

Sur ce site, on peut voir les seules photos existantes du gonfleur. Leur qualité est faible, mais on distingue bien tous les détails, et notamment la moustache d’attache sur la plaque avant de la Jeep:

Pour ma part, je regarde régulièrement sur Le Bon Coin et sur Google. Je suis dès lors tombé sur un compresseur très semblable, le Bavox S2, que l’on trouve monté dans un caisson Dunlop et qui est entrainé par un gros moteur électrique.

Je suis persuadé que le Bavox S2YD est une version dérivée du S2, lui permettant de se fixer sur la Jeep. La mécanique doit être totalement semblable. La forme du cylindre est la même. Par contre le bloc est légèrement différent car il n’y a pas la « moustache » d’attache.

Un de ces compresseurs étaient (est toujours ?) en vente récemment sur LBC

J’avais demandé des informations à Jean-Louis Martin concernant le S2YD, et sa réponse avait été claire : « Bonjour Xavier, Ce compresseur est une vraie rareté. Je ne sais pas s’ils ont été réellement utilisés : je n’ai vu aucune photo ou lu aucun témoignage sur le sujet. @+, JLM »

Quand les spécialistes sont sans réponses, le désespoir gagne vite le rénovateur de sahariennes…

Slavek, l’entrepreneur polonais qui m’avait aidé à traduire la page du forum, m’a conseillé de rechercher des infos en utilisant Google.pl, et non google.com, .be ou .fr. Les résultats sont différents en fonction du pays de recherche, et il se pouvait que je trouve un autre site polonais mentionnant ce gonfleur. Je me suis donc connecté sur google.pl afin de faire une petite recherche. Google recherche uniquement les sites polonais initialement et je tombe à nouveau sur le forum. Ensuite, le moteur de recherche étend ma requête à google.be en se basant sur ma géolocalisation (Vive le Big Data…).

Et là, un miracle se produit. Je tombe sur l’annonce suivante…

Lucht Compressor Kop:
Antieke werkende luchtcompressorkop type Bavox S2YD – 1 Cylinder.

…en vente sur www.2dehands.be. Pour les français ne parlant pas le flamand, il s’agit de l’équivalent belge du Bon Coin, à savoir le site www.2ememain.be.

Mon sang ne fait qu’un tour et je contacte directement le vendeur. L’objet est fonctionnel et mis en vente depuis 10 jours. Il a été vu 100 fois. Je ne peux pas le louper. Contact est pris, je prends mon meilleur accent « West-Vlaams » et j’appelle : il est dispo, il est pour moi !

Devant repartir travailler à l’étranger, j’ai envoyé mes parents ce vendredi 7 juillet en expédition à Houthulst. Cela se situe dans ce qu’on appelle le West-Hoek. Du sud de Bruxelles, c’est loin, très loin. Et après un périple dans les Flanders Fields (Houthulst a connu de violents combats durant toute la première guerre, et mon grand-père y fut d’ailleurs blessé en 1917), ils m’ont ramené le Graal : Le compresseur Bavox S2YD.

Comment ce compresseur s’est retrouvé dans un garage de l’Ouest de la Flandre ? Le mystère reste entier. Le vendeur a du vider la grange d’un fermier récemment décédé. Il est tombé sur le compresseur et en ignorait l’origine. Le fermier l’aura probablement acheté il y a de nombreuses années, peut-être dans une brocante en passant la frontière française toute proche.

Je compte le rénover complètement, mais ce sera pour le mois d’aout, pas avant. Vacances obligent, la Jeep a retrouvé son garage et moi je vais me dorer la pilule quelques semaines ce qui risque de fortement diminuer l’activité du Blog.

A+, bonnes vacances et profitez bien de votre été!!!

Big One

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *