Début des travaux sur la Jeep!

Je l’avais annoncé au début de mon projet, ce qui me manquerait le plus c’est le temps. Depuis le début de l’année je suis une formation au boulot et je passe les ¾ de mon temps en Autriche plutôt que dans mon garage à Waterloo…

Heureusement, un horaire particulièrement favorable en mai me permet de me lancer enfin dans les travaux de rénovation.

Je me suis d’abord concentré sur le pare-brise. Les derniers caoutchoucs sont arrivés et il est enfin terminé. Une bonne chose de faites. Je reviendrai plus tard sur l’insigne du 3ème Groupe de Transport.

Ensuite je suis passé aux choses sérieuses. La caisse et le capot. Tout d’abord les pontets d’attache. Une saharienne en possède pas moins de 20 : 4 sur le capot (afin de fixer une corde de remorquage), 6 sur le tablier avant (pour le matériel de campement), 1 par aile avant (permettant de passer une sangle par-dessus le capot) et 4 par aile arrière (pour les tapis de désensablage). Cela représente 40 trous à percer. Le premier est psychologiquement le plus dur… Pour les emplacements, j’ai activé mon contact Saharo-ENTACquien Christian qui m’a fourni toutes les mesures. MERCI!!!!

J’en ai également profité pour poncer le capot et pour mastiquer quelques imperfections. Le but n’est pas d’atteindre la tôle. Ma peinture actuelle est encore bonne et mon objectif est d’ajouter une couche de beige sur la couche existante. Les véhicules militaires étaient souvent repeints en unité et je pense que la Jeep Sichler ne fait pas exception, pour preuve les 2 détails suivants :

Tout d’abord le caoutchouc des vitres du pare-brise est peint.

Ce qui n’est par exemple pas le cas sur la Jeep 221 2130.

Ensuite, on distingue par endroit des différences de teinte :

Aucune raison donc de sabler ma caisse et mon châssis. De plus, vu que Michel Ange ne travaillait certainement pas au 3ème échelon du 3ème GT en 1964, j’ai une excuse pour les éventuelles coulées…

Après 8 petits trous dans le capot, il faut en faire un gros, pour le pré-filtre à air. Là, faut pas se louper et je suis assez content du résultat.

Et tant qu’on est occupé, on place le pré-filtre.

Parallèlement j’ai totalement décapé le réservoir de réserve. Il est tout beau, mais pas original. Cela commence à vraiment me trotter. Je le placerai dans un premier temps en déco mais je veux à terme en avoir un de la bonne forme ET fonctionnel.

Ça commence à ressembler à quelque chose !

A+

Big One

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *